#MDP19 – Nous devons le Cube du Publicitaire de l’Année à l’édhéa

Jean-Paul Felley rejoint son Valais natal après plusieurs années hors de ses frontières. Un défi de taille l’y attend : en 2018, il devient Directeur de l’édhéa, l’Ecole de design et haute école d’art, anciennement ECAV, à Sierre. Alors que ses étudiants ont réalisé le Cube du Publicitaire de l’Année 2019, il nous a fait le plaisir de présenter leur travail et de prononcer un discours lors du Meilleur de la Pub, qui s’est déroulé le 21 mai dernier. Une occasion parfaite de se pencher sur ses visions de l’apprentissage et de la communication.

Jean-Paul Felley, Directeur de l’édhéa
Photo © Christine Caron Photographie

Le début de deux belles histoires

C’est en 2018, aux portes ouvertes de l’édhéa, qui fête son changement de nom, que Jean-Paul Felley rencontre Victoria Marchand et Thierry Weber, co-fondateurs des prix « Le Meilleur de ». Ainsi démarre une belle collaboration. Les étudiants de l’édhéa sont désignés pour proposer chaque année différents designs du Cube du Publicitaire de l’Année. Un seul modèle parmi toutes les propositions soumises est choisi et remis au lauréat du prix. Les 21 propositions de cubes sont découvrir dans notre mini-reportage vidéo. « Cela permet de proposer aux élèves un exercice concret avec des contraintes précises », souligne le Directeur. Celui qui souhaite à la communication suisse romande de ne pas se reposer sur ses lauriers en prend de la graine : ce genre d’exercices est largement proposé à l’édhéa. Car la créativité, l’ouverture et l’expérimentation sont les concepts-clés de l’école.

L’édhéa et Le Meilleur de la Pub : le credo de la jeunesse

« L’édhéa est une fausse jeune : elle fête cette année son septantième anniversaire ! » L’année dernière, elle était encore l’ECAV. Ce changement de nom permet de « mettre en valeur les deux pôles de l’école, d’une part l’école de design spécialisée en graphisme et d’autre part, la haute école d’art ouverte à l’international ». Jean-Paul Felley rappelle aussi que, « à la différence de Renens et de Genève, le design est enseigné chez nous au niveau secondaire et ouvre ainsi ses portes à des étudiants plus jeunes ». C’est d’ailleurs la proposition de Cube d’une jeune femme de dix-sept ans seulement qui a été retenu pour le Publicitaire de l’Année 2019.

Sara Gamito, élève de deuxième année, a réalisé le visuel du Cube
Photo © Christine Caron Photographie

Le cercle vertueux des talents romands

Si notre prix offre des opportunités aux étudiants, il est également primordial pour les acteurs de la branche. « Je souhaite que Le Meilleur de la Pub continue à offrir à tous les acteurs talentueux du monde de la communication un faire-valoir important et continue à constituer un tremplin pour les projets de qualité », confie Jean-Paul Felley. Avec une quatrième édition couronnée de succès et de magnifiques projets présentés, la barre a été placée haut cette année en termes de qualité et de créativité. Quant à l’édhéa, son Directeur compte bien la mener au rang d’école phare en Suisse romande. Avec les nouveautés mises en place, nous ne doutons pas de la réussite de cette opération dans les années à venir.

Pour plus de détails sur la customisation du Cube du Publicitaire de l’Année 2019, lisez notre article.

Jan De Schepper, Publicitaire de l’Année 2019
Photo © Christine Caron Photographie

isdhlks

Vous cherchez vos photos ? Toutes les photographies officielles de la soirée du Meilleur de la Pub sont à télécharger via ce lien.

kbknsa

Nous adressons également nos remerciements à notre photographe Christine Caron, qui vous immortalise lors de tous les prix « Le Meilleur de ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire